Paroisses de Chaville
http://paroissechaville.com/Exposition-d-icones-un-chemin-de
      Exposition d’icônes : un chemin de prière.

Exposition d’icônes : un chemin de prière.

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 2 février 2015
  • réagir

Les 7 et 8 mars prochain, une exposition d’icônes écrites par Michel Buyse se tiendra dans l’église Sainte-Bernadette, de 9h30 à 18h.


Un chemin de prière pour vivre le Carême 2015.

- Vendredi 6 mars 2015

Conférence "L’Icône : chemin de prière"


Animée par Michel Buyse à 20h30

- Samedi 7 et dimanche 8 mars 2015

Exposition ouverte au public de 9h30 à 18h


entrée libre

"Fais moi voir ta gloire !"

Cette imploration de Moïse résume bien le désir des hommes à travers les siècles : contempler la face de Dieu. C’est le désir que nous portons au plus profond de notre coeur, même si nous n’en avons pas toujours conscience. Et pourtant, il semble impossible, avec nos yeux de chair, de voir et de représenter Celui qui est au delà de toutes nos limites imaginables.

Saint Jean Damascène nous dit : "Il fut un temps où Dieu, n’ayant ni corps ni forme, ne pouvait être représenté d’aucune façon. Mais, puisque Dieu s’est incarné et a vécu parmi les hommes, je peux représenter ce qui est visible en Dieu. Je ne vénère pas la matière, mais je vénère le créateur de la matière, qui s’est fait matière pour moi et a réalisé mon salut".

Et le Verbe s’est fait chair. La Parole se donne à voir. Celui que les prophètes annonçaient au long des siècles se réalise dans notre humanité. Il se soumet à notre espace et à notre temps. Il unit sans confusion sa divinité à notre humanité. EN Jésus Christ le Père se révèle aux hommes de tous les temps. C’est l’Incarnation de Dieu qui permet d’écrire son image et de contempler, par elle, un espace d’éternité : l’icône.

L’icône s’élaborera au fil des siècles marqués par de sanglants affrontements entre partisans et détracteurs. Elle sort victorieuse de la période iconoclaste et se répand dans l’Eglise indivise jusqu’au XIIème siècle et puis l’Eglise d’occident l’abandonne au profit d’autres expressions artistiques. Mais nos frères, les chrétiens d’orient, l’ont précieusement conservée.
Et puis, la voilà qui nous réapparaît depuis quelques années dans nos lieux de prière, dans nos églises d’occident. Elle est présente dans nos veillées de prière. Ne serait-ce pas une grâce toute particulière qui nous est donnée, en notre temps, pour nous accompagner sur nos chemins de prière ?

Michel Buyse, icônographe

En savoir plus

Eglise Sainte-Bernadette
3, rue du Pavé de Meudon - Chaville
7 et 8 mars 2015 - 9h30-18h
entrée libre

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse de Nanterre

Eglise de France

Zenit, le monde de Rome

La Croix, urbi et orbi

Agenda
avril 2017 :

Rien pour ce mois

mars 2017 | mai 2017

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr