Paroisses de Chaville
http://paroissechaville.com/Grandes-antiennes-O
      Grandes antiennes O.

Grandes antiennes O.

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 17 décembre 2017
  • réagir
  • 0 vote

Les antiennes O sont des chants de la liturgie catholique latine qui accompagnent le Magnificat aux vêpres des sept jours qui précèdent Noël. Elles sont ainsi nommées parce qu’elles commencent par l’interjection « ô » adressée au Christ. Elles appliquent en effet au Christ des titres extraits de l’Ancien Testament qui expriment l’attente messianique selon les auteurs chrétiens.


Sur le chemin qui le mène à l’auberge d’Emmaüs, Jésus, en « commençant par Moïse et parcourant tous les prophètes, leur interpréta dans toutes les Écritures ce qui le concernait » (Lc 24,27). Sur le chemin qui mène à l’étable de Bethléem, l’Église, par ces antiennes O, nous fait entrer dans le mystère de la venue du Sauveur, venue préparée, annoncée ou figurée en image par les prophètes. De nombreuses citations explicites ou implicites émaillent et composent ces antiennes.

17 décembre

Ô Sagesse !
sortie de la bouche du Très-Haut, qui enveloppes toutes choses d’un pôle à l’autre et les disposes avec force et douceur, enseigne-nous le chemin de la prudence.

18 décembre

Ô Adonai !
guide du peuple d’Israël, qui es apparu à Moïse dans le feu du buisson ardent et lui as donné ta Loi sur le Sinaï : arme ton bras et viens nous sauver.

19 décembre

Ô Fils de la race de Jessé !
signe dressé devant les peuples, toi devant qui les souverains resteront silencieux, toi que les peuples appelleront au secours, délivre nous, viens, ne tarde pas.

20 décembre

Ô Clé de David !
sceptre du royaume d’Israël, tu ouvres et personne alors ne peut fermer ; tu fermes, et personne ne peut ouvrir ; viens, fais sortir du cachot le prisonnier établi dans les ténèbres et la nuit de la mort.

21 décembre

Ô Orient !
splendide éclat de la lumière éternelle, soleil de la justice, viens, illumine tous ceux qui sont établis dans les ténèbres et la nuit de la mort.

22 décembre

Ô Roi des nations !
objet de leur désir, clef de voûte qui unit les peuples opposés, viens sauver l’homme que tu as façonné d’argile.

23 décembre

Ô Emmanuel !
notre roi et législateur, que tous les peuples attendent comme leur sauveur, viens nous sauver, Seigneur notre Dieu !

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse de Nanterre

Eglise de France

Zenit, le monde de Rome

La Croix, urbi et orbi

Lectures du jour

Saint(s) du jour