Paroisses de Chaville
http://paroissechaville.com/Grandir-dans-l-experience-de-la
      Grandir dans l’expérience de la Résurrection

Grandir dans l’expérience de la Résurrection

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 2 avril 2015
  • réagir

Comment pouvons-nous avoir part à la Résurrection, en éprouver la force en notre vie ?

Le texte qui suit est de Guerric d’Igny. Entré au monastère de Clairvaux vers 1120, Guerric devint en 1138 le père abbé du monastère de Igny (à 20 km de Reims). Il a toujours été considéré comme un maître de sagesse, un maître spirituel, qui peut aujourd’hui encore nous aider dans notre combat spirituel.


" Heureux et saint, celui qui a part à la première Résurrection " (Ap 20, 6)

Veiller dès le matin ...

1 [...] Mes frères, je vous le demande, n’est-il pas semblable à un mort, celui qui dort encore, alors que le Soleil est déjà levé ? Celui qui est encore accablé par la négligence et l’indolence, et pour ainsi dire enseveli dans une torpeur sans espérance, alors que déjà brille partout la grâce de la Résurrection ? Le Soleil nouveau, sortant des enfers, frappe les yeux de ceux qui dès le matin veillent pour lui (Is 26, 9), et il inaugure pour eux le Jour de l’éternité. [...]

... comme Marie-Madeleine

2.2 Mais toi aussi, si tu veilles chaque jour aux portes de la Sagesse et fais le guet au seuil de sa demeure (Pr 8, 34), et si avec Madeleine, tu montes la garde sans dormir à la porte de son tombeau (Jn 20, 11), alors, si je ne me trompe, tu éprouveras toi aussi, avec cette même Marie, combien est vrai ce qu’on lit au sujet de la Sagesse en personne, qui est le Christ : Elle se laisse voir facilement par ceux qui l’aiment, et elle se laisse trouver par ceux qui la cherchent. Elle va au-devant de ceux qui la désirent pour se montrer à eux la première. Qui veillera pour elle dès l’aurore n’aura pas à peiner, car il la trouvera assise devant sa porte (Sg 6, 13-15). Et lui-même a fait promesse semblable : J’aime ceux qui m’aiment, et ceux qui veillent pour moi dès le matin me trouveront (Pr 8, 17).

2.3 Certes, c’est corporellement que Marie trouva Jésus, lui pour qui elle veillait, et vers le tombeau de qui elle était venue alors qu’il faisait encore nuit (Jn 20, 1). Mais toi, tu ne dois plus désormais connaître Jésus selon la chair (2 Co 5, 16), mais selon l’Esprit. Tu pourras assurément le trouver spirituellement, si tu le cherches avec un désir semblable (à celui de Marie), et s’il te voit comme elle veiller assidûment dans la prière.

2.4 Aussi, dis au Seigneur Jésus, avec le désir et l’amour de Marie : Mon âme t’a désiré durant la nuit, et mon esprit au-dedans de moi t’a cherché. Dès le matin, je veillerai pour toi (Is 26, 9). Dis avec l’accent et le coeur du psalmiste : Dieu, mon Dieu, je veille pour toi dès l’aurore, mon âme a soif de toi (Ps 62, 2). Et vois s’il ne te sera pas donné de chanter avec eux : Au matin nous avons été comblés par ta miséricorde ; nous avons exulté et nous avons goûté la joie (Ps 89, 14).

Veiller, pourquoi ?

3.1 Veillez donc, mes frères, avec attention dans vos prières, veillez avec grand soin dans vos actions. Veillez surtout parce que déjà brille le matin du Jour sans déclin : la Lumière éternelle nous est revenue des enfers plus sereine et plus favorable, et l’aurore nous a apporté un Soleil nouveau. Oui, voici désormais pour nous l’heure de sortir de notre sommeil, car la nuit est avancée, le Jour est tout proche (Rm 13, 11-12).

3.2 Veillez, dis-je, pour que pour vous se lève la Lumière matinale, c’est-à-dire le Christ. Son lever est sûr comme l’aurore (Os 6, 3), et il est prêt à renouveler souvent le mystère de sa Résurrection matinale pour ceux qui veillent pour lui. Alors vraiment tu pourras chanter, le coeur en fête : Dieu, le Seigneur, nous illumine. Voici le Jour que le Seigneur a fait : tressaillons d’allégresse et réjouissons-nous en ce Jour (Ps 117, 27.24). Cela lorsque le Seigneur aura laissé filtrer pour toi la lumière qu’il tient cachée en ses mains, annonçant à son ami qu’elle est son bien et qu’il peut monter vers elle (Job 36, 32 Vg). [...]

Veiller sur les chemins de l’action

3.4 Mais pour vous qui craignez mon nom, dit-il, le Soleil de justice se lèvera (Ml 4, 2). Et celui qui marche dans la justice, ses yeux verront le Roi dans sa beauté (Is 33, 15 et 17). Assurément, il s’agit ici de la béatitude de la vie future. Mais, dans une certaine mesure, cela nous est accordé aussi pour notre consolation dans la vie présente, comme la Résurrection du Christ le prouve avec évidence. En effet, pendant quarante jours, maintes preuves nous furent données (Ac 1, 3) par la Sagesse de ce qu’elle cherche de tous côtés des gens qui sont dignes d’elle, et se montre à eux sur ses chemins avec un visage souriant, se portant avec sollicitude à leur rencontre (Sg 6, 17).

3.5 Jésus, voulant montrer qu’il est la Sagesse dont parle l’Écriture, et voulant aujourd’hui manifester également de manière corporelle ce qu’il ne cesse de faire chaque jour spirituellement - à savoir : se montrer à nous le visage souriant sur les chemins de la justice -, Jésus donc aujourd’hui va sur le chemin au-devant des femmes qui reviennent du tombeau (Mt 28, 9), et sur le chemin encore il se montre aux deux disciples qui vont à Emmaüs.

4.1 Qu’ils l’apprennent et s’en réjouissent, ceux qui marchent sur les chemins de la justice. Qu’ils l’apprennent, dis-je, car ce n’est pas seulement ceux qui s’appliquent, immobiles, à la contemplation, que Jésus favorise de sa venue et de sa manifestation, mais aussi ceux qui marchent avec justice et tendresse sur les chemins de la vie active.

- a) ... comme les femmes qui reviennent du tombeau

4.2 Certains d’entre vous, si je ne me trompe, le savent par expérience. Souvent, ayant cherché Jésus auprès des autels des chapelles comme auprès du tombeau, ils ne l’ont pas trouvé ; et voici que, de façon inespérée, il est venu à eux sur le chemin de leurs travaux. Alors, ils se sont approchés de lui et lui ont saisi les pieds (Mt 28, 9), eux qui dans leur désir de lui, n’avaient pas eu les pieds entravés par la paresse. Il ne faut donc pas, mon frère, trop épargner à tes pieds les chemins de l’obéissance et les allées et venues du travail, puisque Jésus pour toi n’a pas épargné à ses pieds la souffrance des clous, et maintenant ne refuse pas de récompenser et réparer les fatigues des tiens en te permettant d’étreindre et d’embrasser les siens.

- b) ... comme les disciples allant à Emmaüs

4.3 D’autre part, quelle consolation encore pour toi, s’il vient se joindre à toi comme compagnon de route, et si la joie merveilleuse de sa conversation va jusqu’à t’enlever la sensation de ta fatigue, tandis qu’il t’ouvre l’esprit pour que tu comprennes ces textes de l’Écriture que peut-être tu lisais mais ne comprenais pas quand tu étais assis à la maison ! Je vous le demande, frères, vous à qui Dieu a daigné parfois en accorder l’expérience : votre coeur n’était-il pas brûlant en vous pour Jésus, tandis qu’en chemin il s’entretenait avec vous et vous ouvrait les Écritures (Lc 24, 32) ?

4.4 Ceux qui en ont fait l’expérience, qu’ils se la rappellent, et qu’ils chantent sur les chemins du Seigneur : Qu’elle est grande, la gloire du Seigneur (Ps 137, 5) ! Ceux qui ne l’ont pas faite, qu’ils croient et s’efforcent d’expérimenter à leur tour, pour qu’eux aussi puissent un jour chanter les interventions du Seigneur sur la terre d’exil et d’affliction (Ps 118, 54).

Conclusion

5.1 Que ressuscite donc et se mette à revivre l’esprit de chacun de nous, soit pour nous adonner en toute vigilance à la prière, soit pour nous appliquer assidûment au travail. Ainsi, en faisant preuve d’une énergie vive et renouvelée, nous prouverons que nous avons à nouveau reçu d’avoir part à la Résurrection du Christ (Ap 20, 6).

5.7 [...] Efforcez-vous donc de ressusciter de plus en plus, mes frères, afin de parvenir, s’il est possible, comme dit l’Apôtre, jusqu’à la Résurrection du Christ d’entre les morts (Ph 3, 11), lui qui vit et règne dans tous les siècles.

Amen.

Guerric d’Igny. Sermon 3 pour la Résurrection

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse de Nanterre

Eglise de France

Zenit, le monde de Rome

La Croix, urbi et orbi

Agenda
mai 2017 :

Rien pour ce mois

avril 2017 | juin 2017

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr