Paroisses de Chaville
http://paroissechaville.com/Projet-de-Careme-2015
      Projet de Carême 2015

Projet de Carême 2015

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 13 mars 2015
  • réagir

Projet de Carême 2015 :
le soutien de 31 prêtres irakiens expulsés de Mossoul

Au Proche-Orient, la terreur inspirée par les rebelles de l’État Islamique vide des villages entiers. En juin puis en août 2014, les djihadistes de l’État Islamique ont conquis Mossoul et d’autres villes d’Irak. Depuis lors, ils menacent, par un code de conduite humiliant, la vie des habitants restés sur place. Tous les adversaires des islamistes risquent la peine de mort.

125.000 chrétiens se sont ainsi enfuis en masse, traumatisés et dépouillés de leurs biens, vers le Kurdistan autonome où ils vivent aujourd’hui dans des conditions très sommaires.

Ils ne peuvent compter que sur l’aide de l’Eglise et des organismes caritatifs internationaux, comme l’Aide à l’Eglise en Détresse.

L’Aide à l’Eglise en Détresse a reçu récemment un appel à l’aide de Mgr Petros Mouché archevêque syro-catholique de Mossoul. Il demande une aide de subsistance pour 31 prêtres qui, ayant été expulsés de Mossoul, vivent leur vocation dans des « circonstances graves et exceptionnelles ». Ils ont eux-mêmes tout perdu et sont, malgré tout, encore présents pour les gens souvent désespérés qui les entourent.

« Ils ont tout laissé sur place et se sont enfuis en direction du Kurdistan en n’emportant que ce qu’ils avaient sur eux. Ils ont été dispersés çà et là et ont maintenant besoins de tout : hébergement, nourriture, vêtements, argent de poche », explique Mgr Petros Mouché, qui ajoute : « Il ne semble pas y avoir de projets ni de solutions pour libérer les territoires occupés par l’État Islamique ». Au contraire, « tout indique que ce sera une crise de long terme qui durera probablement des années. »

C’est pour tous une situation exceptionnelle. « Nous, prêtres, souffrons avec nos fidèles chrétiens déplacés. » Mgr Mouché parle d’une « ombre noire » qui s’est jetée sur la vie des prêtres et des religieux. Jusqu’à présent, l’archidiocèse mettait à profit la moindre ressource pour soutenir ses prêtres et ses religieux venant en aide aux réfugiés. Mais aujourd’hui, toutes les sources sont taries.

La brève lettre de demande de l’archevêque est claire : les prêtres ont un besoin urgent de notre soutien. « L’Aide à l’Église en Détresse » souhaiterait les soutenir à hauteur de 30.000 euros.

Pour nous aider à soutenir ces 31 prêtres de Mossoul, partageant en tout la
dure condition des réfugiés chrétiens irakiens, merci de libeller votre chèque
à l’ordre de l’ « Aide à l’Eglise en Détresse » si vous souhaitez un reçu
fiscal sinon à l’ordre de la paroisse N-D de Lourdes ou Ste Bernadette.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse de Nanterre

Eglise de France

Zenit, le monde de Rome

La Croix, urbi et orbi

Lectures du jour

Saint(s) du jour