Paroisses de Chaville
http://paroissechaville.com/Protection-Guerison-Delivrance
      Protection, Guérison, Délivrance

Protection, Guérison, Délivrance

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 9 mars 2018
  • réagir
  • 0 vote

Vous avez peut-être remarqué que les « soirées guérison » sont devenues « soirées intercession ». Certes moins vendeur, ce nouveau nom veut nous rapprocher de la vérité : c’est Dieu qui guérit, mais il passe par nous, par notre charité, notre prière.


 
Cette prière les uns pour les autres, les uns avec les autres, rappelle l’importance de la demande dans notre prière. Il ne s’agit pas uniquement de guérir mais d’être libéré de tout mal et de se tourner vers Dieu. Là où l’esprit est libre, le corps le devient aussi.

Les évêques ont publié un ouvrage intitulé « Protection, Délivrance, Guérison » :

  • la protection, c’est la bénédiction que nous demandons à Dieu pour affronter des épreuves avec patience, que ce soit une situation professionnelle compliquée, la difficulté à avoir un enfant, des divisions familiales, etc. ;
  • la guérison, c’est la demande que nous faisons à Dieu de nous sauver de nos maladies physiques et morales, tant pour apprendre à lui donner un sens, que pour en être débarrassés ;
  • la délivrance, consiste à laisser l’Esprit agir en nous pour nous libérer de ce qui nous entrave dans notre marche vers Dieu, que ce soit des péchés récurrents, des liens démoniaques, des addictions de divers ordres, afin d’être mieux armés dans nos combats spirituels. 

Lors des soirées que nous faisons, la peur peut empêcher quelqu’un de s’avancer pour recevoir la bénédiction alors qu’il le voudrait intérieurement. Il s’agit de ne pas craindre le regard des autres mais de témoigner devant eux de la foi dans l’action de Dieu qui peut nous sauver des situations même les plus difficiles. Et on s’avance en comptant sur la prière des autres. Ces temps de prière ensemble peuvent conduire à demander le sacrement des malades pour obtenir des forces nouvelles.

Dans tous les cas, il s’agit de mettre la lumière sur notre mal, de nous ouvrir à la miséricorde, et de laisser Dieu entrer dans toute notre vie sans que rien ne nous éloigne de Lui.

Ainsi, nous nous souvenons que rien ne mérite d’être laissé dans l’ombre. Sur ce qui nous semble humainement insurmontable, ce qui semble ne pas avoir de sens, Dieu envoie sa lumière. Il ne s’agit pas de pratique magique, mais de prendre tous les moyens pour que notre cœur s’ouvre toujours plus à Dieu afin qu’il agisse en nous pour que son règne vienne, pour que sa volonté soit faite, pour que nous n’entrions pas en tentation, pour que nous soyons délivrés du mal.

Père Côme

Prochaine soirée mercredi 14 mars à 20h45 à Notre-Dame-de-Lourdes

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse de Nanterre

Eglise de France

Zenit, le monde de Rome

La Croix, urbi et orbi

Lectures du jour

Saint(s) du jour