Paroisses de Chaville
https://paroissechaville.com/Acceptons-nous-que-le-Christ-soit-souverain-sur-nos-vies
      Acceptons-nous que le Christ soit souverain sur nos vies ?

Acceptons-nous que le Christ soit souverain sur nos vies ?

Quand Le Pape Pie XI a institué la Solennité du Christ-Roi en 1925, l’Europe vivait une crise profonde et une grande perte de repères.


Par cette fête, il voulait rendre confiance aux catholiques, apaiser leurs cœurs et leur angoisse en leur faisant prendre conscience de la souveraineté, de la grandeur, de la magnificence de Dieu, bref de sa royauté. Cette royauté était mise en regard des régimes politiques totalitaires qui se diffusaient alors. Les catholiques, comprenant que le monde entier est dans la main de Dieu, que toute chose a vocation à aller vers lui, à le glorifier et à le servir, pouvaient alors être libérés des peurs d’une société en crise et pouvaient se tourner plus authentiquement vers l’avenir, construisant un monde meilleur, participant ainsi à l’épanouissement du royaume de Dieu.
La situation a quelque chose de similaire aujourd’hui. Notre monde occidental connaît une crise profonde, une mutation inédite qui touche tous ses fondements, et nos repères sont bousculés. Face à cela, un réflexe de peur peut se traduire par des formes de rejet, de repli sur soi et de déshumanisation des relations personnelles. Une société dure et cloisonnée se construit dans laquelle chacun essaie d’en ramasser un bout, au détriment des autres, parce que l’on ne sait jamais de quoi demain sera fait.
Alors, face à cela, fêter la Solennité du Christ-Roi de l’univers, c’est poser un acte prophétique, un acte confiance dans notre monde, dans l’avenir, dans la vie. Notre monde tient, demeure, vit, en tant qu’il est dans la main de Dieu : Dieu est son origine et il est aussi sa fin. Toute chose, tout élément de la création, toute institution a pour vocation, selon son ordre propre, de participer à l’épanouissement du Règne de Dieu, ce règne d’amour parfait et de paix. Cela demande une seule chose de notre part : reconnaître la souveraineté du Christ sur nos vies. Y sommes-nous disposés ?

P. Cédric de La Serre
Curé de Chaville

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse de Nanterre

Eglise de France

Zenit, le monde de Rome

La Croix, urbi et orbi

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Agenda
janvier 2022 :

Rien pour ce mois

décembre 2021 | février 2022