Paroisses de Chaville
https://paroissechaville.com/MERCI
      MERCI !

MERCI !

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

Frères et sœurs en Christ, mes chers amis, mes chers enfants...


voilà maintenant douze années que vous entendez cette introduction à mes homélies. Tout est résumé dans ces quelques mots. Vous avez été pour moi des frères et sœurs dans le baptême, des disciples du Christ, qu’il appelait ses amis, et des enfants spirituels puisque j’ai toujours voulu assumer cette paternité spirituelle durant ces années passées. Dans quelques semaines la providence décidera de m’envoyer au Japon. Ce n’est pas une terre d’exil mais une nouvelle mission que je reçois dans la confiance. Votre prière, je le sais, m’accompagnera tout au long de ces années à venir.
 
Les mots vont nous manquer à tous pour exprimer ce que nous avons vécu pendant ces douze années à Chaville. Cette aventure est passée tellement vite, en un clin d’œil. Souvent, je me suis demandé : que dirai-je quand viendra le temps de partir ? Et aujourd’hui, j’avoue que les mots me manquent, qu’ils ne me paraissent pas assez forts pour exprimer tout ce que j’ai dans le cœur.
 
Je rends grâce au Seigneur pour vous tous. En acceptant il y a dix ans la charge de curé à Chaville, je savais que j’allais vivre une belle aventure. Ce que vous m’avez apporté me fait comprendre cette phrase du Seigneur : « nul n’aura quitté, à cause de Lui et de l’Évangile, une maison, des frères, des sœurs, une mère, un père, des enfants ou une terre sans qu’il reçoive, en ce temps déjà, le centuple ». Vous avez toujours su prendre soin de vos prêtres et pour cela, je voudrais vous remercier tout particulièrement. Je suis sûr que vous aimerez votre nouveau curé. Il ne fera peut-être pas les choses comme moi et c’est tant mieux. Il n’y a rien d’aussi dangereux que la routine qui nous installe sur les lauriers de l’autosatisfaction et de l’habitude. La première année est toujours difficile pour tout le monde. Il faut du temps pour se connaître et pour s’apprivoiser. Soyez bienveillants avec lui. Souvenez-vous : nous ne sommes que les serviteurs de Dieu, tous de passage. C’est à Dieu et Dieu seul qu’il faut s’attacher. Lui, et lui seul qu’il faut servir.
 
Je vous exhorte à rester fidèles au Seigneur, à votre paroisse. Prenez soin de la liturgie et travaillez sans ménager votre peine dans la pastorale, spécialement auprès des plus jeunes. Priez beaucoup pour vos prêtres.
Ils en ont toujours un grand besoin. Priez aussi pour moi dans ma nouvelle mission.
 
Que Dieu vous bénisse et vous garde ! Père Ludovic Serre +

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse de Nanterre

Eglise de France

Zenit, le monde de Rome

La Croix, urbi et orbi

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Agenda
juillet 2021 :

Rien pour ce mois

juin 2021 | août 2021