Paroisses de Chaville
https://paroissechaville.com/N-y-aurait-il-pas-un-kairos-actuellement
      N’y aurait il pas un kairos actuellement ?

N’y aurait il pas un kairos actuellement ?

Le kairos, terme grec mal traduisible en français mais dont l’expression « temps opportun, temps favorable » s’approche, dit l’action de Dieu dans le temps humain.


Dieu, dans son éternité, ne connait pas le chronos, le temps humain qui passe et avance, mais quand il intervient, on dit qu’il y a un kairos. Par exemple, la venue du Christ dans l’Histoire humaine, il y a environ 2000 ans, est un kairos par excellence.

Dans l’Evangile selon St Marc, Jésus commence sa première prédication en disant : «  Le temps [kairos] est accompli et le règne de Dieu s’est approché...  » Jésus annonce ici le pivot dans l’Histoire qu’est son incarnation, sa vie humaine, puis ce que sera sa Passion et sa résurrection.
Pour St Paul, la perception du kairos, invite à l’urgence : « Voici maintenant le moment [kairos] favorable. Voici maintenant le jour du salut ». Il faut choisir et agir, et sans tarder.
Au cours de l’Histoire, on a ensuite étendu le sens du mot kairos  à certains moments ou tournants majeurs dans la vie de l’Eglise ou celle des Hommes, considérés comme particulièrement marqués de la grâce divine.

L’épaisseur du temps humain et les multiples préoccupations que nous avons tous font qu’il nous est souvent difficile de faire preuve de discernement et de sagesse pour reconnaître dans notre vie ou dans celle du monde le kairos  divin.
Je me demande si la conjonction de la crise cristallisée par le rapport de la Ciase et la demande presque unanime de réformes dans l’Eglise, en même temps que s’ouvre un processus de réflexion sur la synodalité, ne constituerait pas un kairos  ? Est-ce que notre Dieu ne serait pas ici en train de nous indiquer la nécessité de conversions pour être, personnellement et communautairement, plus fidèles à l’Evangile, et pour rendre celui-ci plus audible et crédible dans notre société ?

Le synode sur la synodalité dont le processus a débuté et dont vous avez commencé à entendre parler ne vise pas d’abord à penser une réorganisation administrative : l’Eglise de Dieu n’est pas une ONG dont il faudrait améliorer la gouvernance. Il ne s’agit pas non plus, évidement, de mettre en œuvre une espèce de lutte des classes, de lutter contre les clercs qui seraient naturellement oppresseurs pour libérer les laïcs oppressés. L’enjeu est bien plus profond et bien plus vaste.
Si l’organisation administrative et humaine nécessite très certainement d’être pensée à frais nouveau, l’enjeu final d’une réflexion sur la synodalité est théologal, c’est-à-dire qu’il concerne notre relation à Dieu : penser la synodalité, c’est redécouvrir que l’on a besoin les uns des autres pour discerner la volonté de Dieu et la mettre en œuvre. Cela veut donc dire, aussi, la nécessité que chacun prenne toute sa place, que chacun se sente responsable et acteur de l’Eglise-corps-du-Christ dont il est un membre irremplaçable. Pas simplement spectateur ou consommateur, mais bien responsable ! Quels moyens allons-nous nous donner pour cela ?

La soirée de parole prévue le 17 novembre (cf. annonce jointe) peut certainement constituer un début de
réponse : se donner les moyens, prendre le temps et faire l’effort de se parler, de s’écouter, de se mettre ensemble à l’écoute de Dieu et des signes des temps rentrent dans cette logique synodale, dans cette idée de se mettre ensemble à la suite du Christ, guidé par l’Esprit pour chercher à aller jusque dans l’intimité du Père.

P. Cédric de La Serre, curé de Chaville

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse de Nanterre

Eglise de France

Zenit, le monde de Rome

La Croix, urbi et orbi

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Agenda
janvier 2022 :

Rien pour ce mois

décembre 2021 | février 2022