Paroisses de Chaville
https://paroissechaville.com/Que-de-chemin-parcouru
      Que de chemin parcouru…

Que de chemin parcouru…

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

Que de chemin parcouru depuis 6 ans, lorsque le père Ludovic m’a interpellé à discerner en vue du diaconat permanent jusqu’à ce dimanche 9 octobre !


Avec Caroline, après un moment d’hésitation, nous nous sommes abandonnés, dans la confiance, nous laissant porter !
Ce dimanche, lorsque Caroline a répondu OUI à Monseigneur Rougé, qui lui demandait si elle acceptait tout ce que « le diaconat apportera de nouveauté dans notre couple et notre vie de famille », ce fut pour moi comme un bouleversement. Je la quittais laïc pour la retrouver clerc.
Ce sentiment s’est encore renforcé avec l’imploration à l’Esprit-Saint, puis la prostration et enfin l’imposition des mains. Même si je suis encore « sur mon petit nuage », je mesure pleinement ce changement.
Nous rendons grâce à Dieu pour le chemin qu’il nous a fait parcourir et nous a permis d’arriver jusqu’ici. Je pense à mes enfants, Augustin et Constance, pour leur soutien et leur amour indéfectible. Comment ne pas songer à notre équipe d’accompagnement : Marie-Thérèse, Anne et Vincent, Anne-Sophie et Yann, Alain et Sylvie qui nous ont suivi, soutenu, porté et vont continuer à nous suivre ! Je n’oublie pas la chance que nous ayons eu d’avoir pu compter à tout moment sur le soutien et l’écoute des Pères Ludovic, Cédric, Côme et Benoit.
Enfin, c’est par vous tous, chers paroissiens, chers amis, que je terminerai tant vos prières nous ont porté. La présence de bon nombre de Chavillois ce dimanche en la Cathédrale Ste Geneviève nous a fait chaud au cœur. Ce n’est que lorsque je me suis retrouvé dans le chœur que j’ai pris conscience de votre présence nombreuse ! Partout où je tournais la tête, je voyais des visages amis.
Le moment du baiser fraternel avec les autres diacres m’a permis de mesurer à quel point la fraternité diaconale était forte. Pour autant, je suis et reste un homme au milieu des hommes.

Dans ma lettre de mission, Monseigneur Rougé m’invite à « rendre témoignage dans mon milieu familial, amical et professionnel, au service des paroisses de Chaville, chargé en particulier du service de la liturgie et de l’accueil des personnes au seuil de la vie de la paroisse ». C’est avec beaucoup d’humilité que j’appréhende ces différentes missions et je sais pouvoir compter sur vos fidèles et nombreuses prières afin d’y parvenir.

Enfin, je vous remercie pour les nombreux cadeaux que vous m‘avez offert, notamment une magnifique vierge à l’enfant, et la bénédiction apostolique du St Père.

Soyez assurés de ma profonde gratitude. Je vous porte dans mes prières.

Didier GIRARD, diacre

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse de Nanterre

Eglise de France

Zenit, le monde de Rome

La Croix, urbi et orbi

Lectures du jour

Saint(s) du jour

  • J'accepte de recevoir 1 fois par semaine vos informations par email. Désinscription en 1 clic*