Paroisses de Chaville
https://paroissechaville.com/Venez-maintenant-c-est-pret-Lc-14-17
      « Venez maintenant, c’est prêt » ! (Lc 14, 17)

« Venez maintenant, c’est prêt » ! (Lc 14, 17)

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

Après un an d’abstinence pour cause de Covid, nous pourrons enfin nous retrouver, samedi 14 mai, pour notre traditionnel dîner-surprise !


Vous pouvez vous y inscrire dès maintenant au moyen des bulletins à disposition au fond des églises et sur le site paroissial.

Ce moment de convivialité, de rencontre et de partage est aussi un temps très évangélique. C’est à table avec ses amis que le Christ, instituant l’Eucharistie par le partage du pain et du vin, annonce le chemin de la vraie vie. C’est à l’occasion d’un dîner de noces finalement bien arrosé, à Cana, qu’il « manifesta sa gloire » (Jn 2) en faisant de l’eau de nos existences une source d’abondance et de joie. Et quand on l’interroge sur le Royaume de Dieu, Jésus ne trouve pas de meilleure image que celle du banquet.

Comme pour marquer que ce moment au cours duquel nous échangeons le pain et l’eau mais aussi un peu de nos vies, est à l’image de la fraternité à laquelle il n’a cessé de nous exhorter ; parce que chacun y prend soin de chacun et se nourrit de ce que les autres ont à lui offrir.

Mais Jésus est aussi un promoteur efficace et insistant des dîners… surprise ! Ces repas organisés à l’improviste et avec des convives que l’on n’avait pas imaginés : celui au cours duquel il multiplie et partage les pains et les poissons ; les invités à la noce rencontrés sur « les places et les rues de la ville » (Lc 14) ; le déjeuner chez un Pharisien avec une femme pécheresse ; ou cet improbable dîner avec les pèlerins d’Emmaüs.

Dans tous les cas, Jésus fait du repas partagé un moment unique de fraternité et de communion. Et il nous invite, comme ses disciples à l’issue de la Cène, repas par excellence au cours duquel il se donne en nourriture (« Je suis le pain de vie », avait-il révélé en Jn 6), à refaire ce geste en mémoire de lui.

Notre repas-surprise est une bonne manière, après la célébration de l’Eucharistie, de faire cela en mémoire de celui qui, leur offrant du poisson grillé, invite ses disciples au bord du lac de Tibériade : « Venez déjeuner » (Jn 21), et nous convie à notre tour au festin des noces de l’Agneau…

Emmanuel BELLUTEAU

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse de Nanterre

Eglise de France

Zenit, le monde de Rome

La Croix, urbi et orbi

Lectures du jour

Saint(s) du jour

  • J'accepte de recevoir 1 fois par semaine vos informations par email. Désinscription en 1 clic*