Paroisses de Chaville
http://paroissechaville.com/Catechumenat

Catéchuménat

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 11 juin 2010
  • réagir

Chaque année, sur notre diocèse, des adultes sont baptisés, en général la nuit de Pâques : le temps du catéchuménat est le temps où ils se préparent au Baptême, mais aussi à l’Eucharistie et à la Confirmation.

De même, chaque année, des adultes baptisés reçoivent le sacrement de Confirmation, qu’ils n’ont pas reçu lors de leur adolescence.


A tout âge, on peut se mettre en route avec le Christ !

Les adultes peuvent recevoir tout au long de leur vie, s’ils ne les ont pas déjà reçus, les sacrements :

  • du Baptême,
  • de l’Eucharistie,
  • de la Confirmation.

Un cheminement individuel et en équipe est proposé.

L’équipe du catéchuménat accueille les adultes de Sévres, Chaville et Ville d’Avray.

Un peu d’histoire.

Devenir chrétien, c’est entrer dans l’unité du mystère pascal ; c’est pourquoi il est recommandé de célébrer les sacrements de l’initiation chrétienne lors de la vigile pascale tel que cela était vécu dans les premiers temps de l’Eglise.

C’est à partir du 5ème siècle, avec la progression de l’évangélisation, que s’est opérée la séparation progressive de la confirmation d’avec le baptême. En effet, délégation fut donnée aux prêtres pour baptiser mais non pour donner l’onction, afin de maintenir l’importance du lien à l’évêque dans l’initiation. Cette pratique s’est ancrée d’autant plus avec la généralisation du baptême des jeunes enfants. Il est apparu cohérent de distinguer les sacrements, le baptême considéré comme le sacrement de la naissance et la confirmation, le sacrement de la maturation.

Aujourd’hui, le rituel de l’initiation chrétienne des adultes définit le cheminement cathéchuménal des adultes tel qu’il a été restauré par le Concile Vatican II :
Le carême doit être vraiment le temps privilégié de la préparation plus intense de ceux qu’on nomme les "appelés", et la veillée pascale le moment normal des sacrements de l’initiation.
Selon l’usage le plus ancien, toujours observé dans la liturgie romaine elle-même, un adulte ne sera pas baptisé sans recevoir la confirmation aussitôt après le baptême, sauf si une grave raison s’y oppose. Ce lien manifeste l’unité du mystère pascal, le rapport étroit entre la mission du Fils et le don de l’Esprit-Saint, et la conjonction de ces sacrements par lesquels le Fils et l’Esprit sont communiqués avec le Père aux baptisés
(extrait du rituel)

En savoir plus

Contacts :

  • Hedwige de Wailly
    hedwigedewailly chez gmail.com

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse de Nanterre

Eglise de France

Zenit, le monde de Rome

La Croix, urbi et orbi

Lectures du jour

Saint(s) du jour